La nature de... Ariane Burke, collectionneuse

Curiosités du monde naturel/Venenum, un monde empoisonné

Scientifique, collectionneur, artiste, philosophe et explorateurs se succèdent pour discuter des impacts du monde naturel sur eux.
Date 2019-11-20T00:00:00
Tarifs
  • Conférence - Régulier - 12$
  • Conférence - Abonnés/étudiants - 6$
  • Série - Régulier - 60$
  • Série - Abonnés/étudiants - 30$
Autres informations Lieux : Auditorium Roland-Arpin

Ariane Burke dirige, au sein du département d’anthropologie de l’Université de Montréal, le laboratoire d’écomorphologie et le Groupe de recherche sur les dispersions d’hominidés. Elle est également responsable de la collection ostéologique Piérard-Bisaillon, une importante collection composée de centaines de squelettes d’animaux exotiques et indigènes du Québec.

Suite à l’obtention d’un baccalauréat en histoire ancienne et en archéologie à Ottawa, Ariane Burke réalise une maîtrise en archéozoologie à Southampton, en Angleterre, puis un doctorat en anthropologie à l’Université de New York. Elle complète ensuite des études postdoctorales au Musée canadien des civilisations de Hull (actuel Musée canadien de l’histoire). En poste à l’Université de Montréal depuis 2003 comme professeure chercheure, elle enseigne aujourd’hui plusieurs cours au département d’anthropologie, dont l’archéozoologie.

En 2012, Ariane Burke a publié une recherche sur la façon dont l'échange d'objets symboliques entre Homo sapiens et leur désir de garder le contact avec des êtres éloignés ont permis à cette espèce d'avoir le dessus sur l'homme de Néandertal.

Dans le cadre de la série d'entretiens La nature de..., animée par Marie-Claude Paradis, journaliste et recherchiste.

Télécharger le feuillet (PDF, 1 Mo)

Abonnement dès le 10 juillet
Réservation à la pièce (si places disponibles) dès le 10 septembre

Une série présentée dans le cadre des expositions Curiosités du monde naturel et Venenum, un monde empoisonné.