La nature de... Pierre Paquin, scientifique

Curiosités du monde naturel/ Venenum, un monde empoisonné

Scientifique, collectionneur, artiste, philosophe et explorateurs se succèdent pour discuter des impacts du monde naturel sur eux.
Date 2019-09-18T00:00:00
Tarifs
  • Conférence - Régulier - 12$
  • Conférence - Abonnés/étudiants - 6$
  • Série - Régulier - 60$
  • Série - Abonnés/étudiants - 30$
Autres informations Lieux : Auditorium Roland-Arpin

Pierre Paquin est un passionné des bestioles et de l’exploration scientifique. Pour ses études doctorales en biologie, il travaille sur la diversité des coléoptères et des araignées de la forêt boréale. Il complète son cheminement académique avec trois stages postdoctoraux aux États-Unis sur les araignées aveugles des cavernes du Texas, où il manie les outils morphologiques et moléculaires pour cerner les complexes questions liés à la conservation des araignées Cicurina. Il décroche ensuite un poste de chercheur dans le secteur privé à Austin (TX), où il travaille pendant trois ans pour élucider les mystères de ce point chaud de biodiversité des arthropodes spécialistes des cavernes.

Pierre_Paquin_credit_Gilles_Arbour

Pierre Paquin est l’auteur de plus de 70 publications scientifiques, dont le Guide d’identification des araignées du Québec et Spiders of North America. Grand communicateur, il donne maintenant des ateliers pour Scienceinfuse aux élèves du Québec dans le but de stimuler l’intérêt pour les carrières scientifiques peu traditionnelles comme l’arachnologie et la biospéléologie. Il est un fervent défenseur du principe fondamental : la chose la plus importante en science, c’est la curiosité!

Dans le cadre de la série d'entretiens La nature de..., animée par Marie-Claude Paradis, journaliste et recherchiste.

Télécharger le feuillet (PDF, 1 Mo)

Abonnement dès le 10 juillet
Réservation à la pièce (si places disponibles) dès le 10 septembre

Une série présentée dans le cadre des expositions Curiosités du monde naturel et Venenum, un monde empoisonné.

Crédit photo : Gilles Arbour