Les robots font-ils l'amour?

Sous forme d'une lecture théâtrale d'un colloque international fictif, des experts dressent le portrait de l'homme, du singe au robot.
Date Du 2020-10-16T00:00:00 au 2020-10-17T00:00:00
Tarifs
  • Qc en toutes lettres - Régulier - 20$
  • Qc en toutes lettres - Abonnés - 15$
Autres informations Lieux : Chapelle
Réservations obligatoires. Pour maximiser le nombre de personnes, inscriptions par multiple de deux dans la mesure du possible.

L’essai scientifico-philosophique Les robots font-ils l’amour? (Dunod, 2016) relate une discussion sur fond de désaccord entre un médecin-entrepreneur et un philosophe spécialiste des nouvelles technologies. Tous deux confrontent leurs idées à propos de l’explosion des NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et Cognitique) qui révolutionnent la vie humaine. Faut-il améliorer l’espèce humaine? L’intelligence artificielle va-t-elle tuer l’humain? Peut-on faire l’amour avec un robot?

Sous forme d’une lecture-spectacle d’un colloque international fictif, des experts de diverses disciplines dressent le portrait de l’homme, du singe au robot. Dans un monde où la fiction a dépassé la réalité, le théâtre se doit d’en démontrer les mécanismes tout en instruisant et en divertissant son public. Brecht n’aura pas à se retourner dans sa tombe!

Une discussion entre Angela Konrad (metteure en scène) et Marie-Hélène Parizeau (Faculté de philosophie, Université Laval) suivra la présentation la présentation du vendredi 16 octobre.

Angela Konrad a immigré au Canada après avoir étudié et travaillé pendant une vingtaine d’années en Allemagne et en France autour de Shakespeare, Brecht et Heiner Müller. Elle crée à Montréal sa compagnie LA FABRIK qui se concentre sur la relecture de textes du répertoire et contemporains et d’écritures non dramatiques à la lumière d’interrogations critiques du monde actuel. Elle présentait, en 2013 à l’Usine C, Variations pour une déchéance annoncée, adaptation saisissante de La Cerisaie de Tchekhov, reprise ensuite au FTA, puis Macbeth présenté à guichet fermé en 2014 et de nouveau en 2016. Depuis 2012, elle est professeure à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM.

  • Adaptation et mise en lecture : Angela Konrad
  • D'après l'essai de : Laurent Alexandre, Jean-Michel Besnier et Le livre de la pauvreté et de la mort de Rainer Maria Rilke
  • Interprétation : Stéphanie Cardi, Philippe Cousineau, Dominique Quesnel, Louise Laprade, Marie-Ève Perron.
  • Coproduction : Compagnie La Fabrik et Angela Konrad

Aussi au programme de la saison 4 :
Décoder le monde saison 4 : Enjeux numérique

Performance : Corps du dimanche, les 1er, 8, 15, 22 et 29 novembre
Table ronde : Connexions numériques : Moi et l'Autre à l'ère d'Internet, le 4 novembre
Table ronde du 25 novembre : L'homme bionique : quand le corps devient machine

Présenté dans le cadre du Festival Québec en toutes lettres et de la série Décoder le monde.

À propos de Décoder le monde Les grands enjeux technoscientifiques contemporains, décodés au Musée! Lors de brèves saisons thématiques, chercheurs, penseurs et artistes croisent leur regard et apportent un éclairage vif, stimulant et pertinent aux grandes questions qui animent l’actualité scientifique et sociale.

La série Décoder le monde est coorganisée par les Fonds de recherche du Québec et le Musée de la civilisation.