L'Homme bionique : quand le corps devient machine

La fusion du corps et de la techologie promet des avancées extraordinaires dans la réparation de l'humain.
Date 2020-11-25T00:00:00
Autres informations Lieux : Auditorium Roland-Arpin

Animée par Marie-Pier Élie, journaliste scientifique

Des implants neuronaux pour guérir la paralysie? Un exosquelette pour marcher à nouveau? Des organes de remplacement imprimés en 3D? Alors que la réalité rattrape peu à peu la fiction, la fusion du corps et de la technologie promet des avancées extraordinaires dans la réparation de l’humain. Mais faut-il s’inquiéter de dérives potentielles? Ces technologies instaurent-elles une nouvelle ère de l’humanité? Entre guérison et amélioration, chercheurs, penseur et artiste proposent une incursion dans le présent et l’avenir du corps bionique!

Invités :
• Laurent Bouyer, professeur au Département de réadaptation de l’Université Laval et chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociales. Ses travaux portent entre autres sur les nouveaux outils technologiques pour la réadaptation, notamment un exosquelettes avec stimulation électrique pour aider des patients paralysés à marcher de nouveau.
• Christian Éthier, professeur au Département de psychiatrie et neurosciences de l’Univerisité Laval et chercheur au Centre CERVO. À l’interface entre le génie et la neuroscience, ses recherches ont mené au développement de neuroprothèses, qui pourraient, un jour, permettre à des personnes paralysées par une lésion de la moelle épinière d’utiliser leur main d’une façon quasi-normale.
• Marc-André Fortin, professeur au Département de génie des mines, de la métallurgie et des matériaux à l’Université Laval et chercheur au Centre de recherche du CHU de Québec. Directeur du thème biomatériaux de l’axe médecine régénératrice, ses recherches portent sur le développement de nouveaux matériaux nanostruturés assemblés par impression 3D et visualisés par imagerie biomédicale.
• Dominique Leclerc, comédienne, autrice et metteure en scène. En 2017, elle a écrit, codirigé et joué dans la pièce Post Humains, fruit de plus de quatre années de recherches tant personnelles que professionnelles sur le transhumanisme. Elle s’intéresse particulièrement à la capacité de certaines technologies à modifier ou à bonifier le corps humain – voire à soigner certaines conditions médicales.
• Jocelyn Maclure, professeur à la Faculté de philosophie de l’université Laval et président de la Commission de l’éthique en science et en technologie. Par ses nombreux écrits, ses travaux de recherche et ses interventions dans les médias, il a contribué à l’avancement du savoir en suscitant une réflexion philosophique et éthique visant à une meilleure compréhension des grands enjeux de société, ainsi qu’à des prises de décision plus éclairées.

Aussi au programme de la saison 4 :
Décoder le monde saison 4 : Enjeux numérique

Spectacle : Les robots font-ils l'amour?, les 16 et 17 octobre.
Performance : Corps du dimanche, les 1er, 8, 15, 22 et 29 novembre
Table ronde : Connexions numériques : Moi et l'Autre à l'ère d'Internet, le 4 novembre

En collaboration avec la Commission de l'éthique en science et en technologie.

À propos de Décoder le monde

Les grands enjeux technoscientifiques contemporains, décodés au Musée! Lors de brèves saisons thématiques, chercheurs, penseurs et artistes croisent leur regard et apportent un éclairage vif, stimulant et pertinent aux grandes questions qui animent l’actualité scientifique et sociale.

La série Décoder le monde est coorganisée par les Fonds de recherche du Québec et le Musée de la civilisation.